cadre   - Nous sommes le Jeudi 12 Décembre 2019 et il est 15:25
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation MARTINIQUE 972 - département d'outre-mer -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 972

  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
aah : debat sur le revenu universel d'activite
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

Toutes les actualités Départementales mises en commun et par ordre Chronologique

des Délégations Unafam 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972



La Maison Départementale des Personnes Handicapées Vendredi 16 décembre 2005
Envoyé par unafam87

La Maison Départementale des Personnes Handicapées
de la Haute-Vienne

Le Vendredi 16 décembre 2005 à 10h30 s'est tenue la réunion de présentation et d'échanges sur le dispositif " Maison Départementale des Personnes Handicapées de la Haute-Vienne (MDPH87). Elle se déroulait dans la salle polyvalente du Conseil général place des Carmes à Limoges sous la conduite de Madame Marie-Françoise PEROL-DUMONT, Présidente du Conseil Général.
On notait la présence à la tribune de  ......................


SUITE DE L'INFORMATION

Monsieur Dominique BUR Préfet du limousin et Préfet de la Haute-Vienne, de Monsieur le secrétaire général de la préfecture, de Monsieur Claude VIROLE vice-président du Conseil général chatgé de la santé, de Monsieur de Directeur général des Intervention Sociales et de la Solidarité Départementale, de Madame DESGRANGES et Monsieur Jean-Luc FAUCHER qui aura en charge la Direction de la MDPH87.
Une présence nombreuse dans la salle montrait tout l'intérêt pour les différentes instances et associations du département de ce nouvel outil, de ce guichet unique qui favorisera la facilité dans les démarches et une vision globale qui assurément fera gagner du temps dans le déroulement des procédures.


Madame PEROL-DUMONT présente les grandes ambitions du dispositf et assure de la forte volonté du département de s'approprier cet outil afin de mieux répondre aux besoins souvent exprimés par les personnes handicapées. Elle rappelle les innovations de la loi du 11 février 2005 au travers des 2 leviers que sont la MDPH et la prestation de Compensation. Elle évoque néanmoins ses craintes sur deux points; d'une part seuls 2 décrets d'applications font partie de l'outil réglementaire aujourd'hui et prés de 80 sont annoncés et d'autre part la question du financement (1milliards d'euros) qui va être assuré par la département. Madame la Présidente décrit ensuite la situation de mise en oeuvre en Janvier 2006. Trois sites seront dans un premier temps concernés et l'accueil, l'information, l'accompagnement seront assurés "rue du petit tour". Bien sur le regroupement en un lieu unique est déjà programmé mais cette pèriode de rodage servira à mettre en lumière toutes les nécessités afin de rendre optimale l'installation future. Elle rappelle ensuite les piliers de l'organisation à savoir le Groupement d'Intérêt Public, la Commission exécutive et les différentes articulations avec les partenaires.
Monsieur Dominique BUR détaille l'historique du travail effectué par l'état pour arriver à cette grande loi. Il assure que pour deux décrets majeurs de l'outil règlementaire, le processus de parution est dans sa phase finale et qu'ils seront publiés avant la fin de l'année. Il explique également le mécanisme de financement des 800 millions d'euros dont 500 sont assurés par la Caisse Nationale de la Solidarité et de l'Autonomie et le levier de la journée de la solidarité. Il souligne la volonté de l'état de jouer pleinement son rôle de partenaire et d'y voir aucun désengagement de l'état dans cette démarche. L'état financera à travers sa présence dans le GIP.
Madame DESGRANGES développe en appui à un diaporama, les innovations et axes forts de la loi. Elle rappelle en préambule les trois axes majeurs que sont la MDPH, la compensation et la reconnaissance du handicap psychique. Elle détaille la participation et la citoyenneté  mis en exergue dans le dispositif MDPH et la déclinaison de la compensation notamment à travers le droit et la prestation. Sont abordés ensuite la Commission des Droits et de l'Autonomie (CDA) et l'équipe pluridisciplinaire.
 Monsieur Jean-Luc FAUCHER aborde le fonctionnement de la MDPH et rappelle certaines difficultés actuelles par exemple la situation  de suivis de personnes mises en situation d'echec. Il explique également les attendus de l'équipe de veille en soins infirmiers. enfin il appelle aux actions innovantes que les acteurs du dispositif devront mettre en oeuvre pour palier les manques actuels. Il fournit ensuite la composition détaillée du GIP.

A la suite de cette présentation, s'organise la séance d'échanges avec les personnes présentes dans la salle. a cette occasion Madame FREMONT, chargée de mission pour la MDPH rejoint la tribune.
Sont alors successivement abordées des questions sur les difficultés possibles suite aux trois points de présence pour la MDPH, la vigilance nécessaire à mettre en oeuvre afin de ne pas provoquer de rupture notamment dans l'attribution des prestations aux personnes handicapées, l'articulation et/ou la mise en oeuvre des équipes du nouveau dispositif par rapport aux équipes actuelles, l'orientation à donner aux  dossiers émis par le CHRU. Un sentiment a été également évoqué sur l'absence des entreprises adaptées.

Aprés la réunion, l'UNAFAM en la personne de son président Jean MATURIN a formulé auprés de Monsieur Jean-Luc FAUCHER son étonnement et son regret de constater l'absence dans le GIP de l'association et des familles qu'il représente alors qu'il oeuvre dans le domaine du handicap psychique.

 

Imprimer cette news


LE TITRE DE CETTE INFORMATION EST : La Maison Départementale des Personnes Handicapées

Information envoyée par la section unafam87

Vous pouvez répondre et réagir .........Votre texte sera placé ici après validation par le webmestre

Avec le formulaire ci-dessous

Pseudo :

Email :

Titre :

Commentaire :

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation MARTINIQUE 972 - Région département d'outre-mer
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales