cadre   - Nous sommes le Vendredi 19 Octobre 2018 et il est 12:48
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation MARTINIQUE 972 - département d'outre-mer -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 972

  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
projection-débat sur le harcèlement scol par le rsmy
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

ANAP: Diagnostic territorial des parcours en psychiatrie-santé mentale 16/01/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In Lettre de l'ANAP Janvier 2015 n°44

ANAP: Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de sante et médico-sociaux

                               

Interview de Jean-François Bauduret sur le projet diagnostic territorial des parcours en psychiatrie - santé mentale

Jean-François Bauduret est membre du Conseil Scientifique et d'Orientation de l'ANAP et Directeur honoraire de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie.

Il présente le projet « Diagnostic territorial des parcours en psychitarie-santé mentale » mené par l’ANAP. Il fait également un point d’étape, présente les 1ers résultats et les prochains jalons.

Comment percevez-vous l’accompagnement proposé par l’ANAP dans le cadre du projet « Diagnostic territorial des parcours en psychiatrie - santé mentale » ?

Suite page suivante




SUITE DE L'INFORMATION

Interview de Jean-François Bauduret sur le projet diagnostic territorial des parcours en psychiatrie - santé mentale (suite)

Comment percevez-vous l’accompagnement proposé par l’ANAP dans le cadre du projet « Diagnostic territorial des parcours en psychiatrie - santé mentale » ?

Il s’agit là d’un sujet majeur : l’enjeu est d’organiser sur un territoire l’ensemble des réponses nécessaires, tant sanitaires que médico-sociales et sociales, pour optimiser les parcours des personnes présentant des problèmes psychiques conséquents.

L’ANAP a pris l’excellente initiative d’accompagner au plan méthodologique trois ARS (Auvergne, Bretagne, Nord-Pas de Calais) expérimentant, sur trois territoires circonscrits, un plan d’actions prioritaires à conduire, articulant les ressources sanitaires et médico-sociales à mobiliser pour fluidifier les parcours des usagers, prévenir les inadéquations multiples identifiées et recomposer les réponses à promouvoir. Les trois démarches se sont appuyées sur une concertation soutenue des divers acteurs et professionnels concernés.

Quels bénéfices percevez-vous à ce jour ?

Les trois ARS n’ont pas ménagé leur peine pour identifier, sur trois territoires infrarégionaux, les problématiques à résoudre et dégager les actions prioritaires à conduire pour construire des réponses en réseau.

Si les temps de concertation avec les professionnels ont été relativement longs et parfois chronophages, les résultats me paraissent très positifs : les problèmes rencontrés se recoupent largement au sein des trois régions et les méthodologies pour définir les programmes à promouvoir sont également convergentes. L’accompagnement de l’ANAP apparait d’autant plus efficace que les démarches ont fait l’objet d’une véritable mutualisation des réflexions, au moyen d’un comité de pilotage national et d’un séminaire organisé sur ce thème en juin dernier.

Il en a résulté l’émergence d'une méthodologie commune dégageant un processus d’élaboration d’une feuille de route s’appuyant sur des orientations stratégiques préalablement définies. La démarche a permis la construction d’un tableau de bord commun, composé de deux séries d’indicateurs :
- Ceux liés à l’identité du territoire de santé : indicateurs de contexte (démographie, caractéristiques socio-économiques, épidémiologie, niveau de consommation de soins, offre sanitaire et médico- sociale…)
- Ceux liés à la performance, classée selon la porte d’entrée dans le dispositif (accès au diagnostic et aux soins psychiatriques, hospitalisations inadéquates, accès aux accompagnements sociaux et médico-sociaux, accès aux soins somatiques, prévention et gestion des situations de crise.)

Quelles sont les prochaines étapes du projet ?

Désormais l’enjeu est de favoriser la généralisation par essaimage des trois expérimentations. L’ANAP élabore donc un outil méthodologique qui sera mis à la disposition de toutes les ARS, favorisant ainsi la conduite de réponses décloisonnées en réseau, structurant des parcours pertinent, sur la base d’un diagnostic territorial fiable.

Il me semble essentiel de faire émerger non seulement les bonnes pratiques organisationnelles à développer mais également identifier les principales erreurs à éviter, vu la complexité du thème.

A ce stade, quels conseils donneriez-vous à l’ANAP pour le développement des projets en santé mentale, au-delà des projets en cours ?

Indéniablement l’ANAP s’est d’ores et déjà bien investie sur le champ de la santé mentale. Outre le présent projet sur le diagnostic territorial, l’agence vient de publier (août 2014) un document retraçant des retours d’expérience (par reconversion ou création) sur l’accompagnement médico-social des personnes adultes handicapées psychiques. Un autre document va paraître sur les interventions à domicile des équipes de psychiatrie.

L’ANAP est la seule agence nationale à qui les pouvoirs publics ont confié une compétence transversale sur les bonnes pratiques organisationnelles tant sur le champ sanitaire que médico-social. C’est pourquoi il me paraitrait utile, qu’en complément des travaux en cours sur le diagnostic territorial, l’ANAP puisse apporter son concours aux ARS sur la méthodologie de construction du volet « psychiatrie » des SROS et sur le volet « handicap psychique » des SROMS, les deux volets étant pensés dans une forte articulation, favorisant la construction ou la consolidation de réponses décloisonnées en réseau.

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation MARTINIQUE 972 - Région département d'outre-mer
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales