cadre   - Nous sommes le Mercredi 12 Décembre 2018 et il est 12:36
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation MARTINIQUE 972 - département d'outre-mer -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 972

  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
café rencontre saint-yrieix la perche
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Noël 2004 : nazo le skizo définitivement interdit * Le 7 décembre 2004

La peluche aux 3 humeurs et aux 15 voix différentes avait été retirée du marché avant Noël 2003 à la suite d'un recours en justice de la part de l'Unafam. La société Ouaps avait souhaité faire appel de cette décision. La Cour d'Appel de Versailles a confirmé que ce jouet constituait une atteinte à la dignité des malades atteints de schizophrénie et maintenu son interdiction.


SUITE DE L'INFORMATION

ARRÊT RENDU LE 24 NOVEMBRE 2004 PAR LA COUR D’APPEL DE VERSAILLES EXTRAITS ... Considérant, en l’espèce, que la peluche " Nazo le Skizo " se présente sous la forme d’un animal comparable à un singe ; qu’il est qualifié de " Nazo ", (en référence, semble-t-il au nasique, espèce particulière de singe) ; que cette qualification, a, incontestablement, une connotation péjorative puisqu’elle signifie dans le langage familier, " en mauvais état ", " fichu " ; que l’association de ce qualificatif péjoratif au mot " skizo " qui renvoie directement à la schizophrénie a pour effet de stigmatiser le malade atteint de schizophrénie en l’associant à un animal dont les " humeurs " sont traduites par quinze voix différentes dès que l’on presse sur les capteurs contenus dans le corps de la peluche ; Considérant ainsi que l’a justement estimé le premier juge que l’accolement des mots " Nazo " et " Schizo " constitue une moquerie ayant pour effet de provoquer à l’encontre des malades atteints de schizophrénie un phénomène de dérision et de discrimination et constitutif comme tel d’une atteinte à leur dignité en contravention avec les dispositions de l’article 16 du Code Civil ; Considérant qu’il y a lieu, par conséquent de dire recevable mais non fondé l’appel formé par la société OUAPS France et de confirmer l’ordonnance entreprise ; ... COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOËL 2004 : " NAZO le SKIZO " DÉFINITIVEMENT INTERDIT La peluche " Nazo le Skizo " est définitivement interdite. Ce jouet représentant un singe aux "3 humeurs" et aux "15 voix différentes", avait fait l’objet de très vives protestations de la part de l’Unafam lors de sa commercialisation l’année dernière avant Noël.* Un recours devant la justice, auquel s’était associé la Fnap-psy, avait abouti à une ordonnance de référé (17 décembre 2003-TGI de Nanterre). Celui-ci avait estimé que ce jouet constituait bien une atteinte à la dignité des malades atteints de schizophrénie. Il demandait l’arrêt de la fabrication et le retrait de ce jouet.* La société Ouaps, fabricant de la peluche, avait souhaité faire appel. Par décision du 24 novembre 2004, le Tribunal de Versailles, confirme le premier jugement et précise en particulier que : " L’accolement des mots " nazo " et " skizo " constitue une moquerie à l’encontre des malades atteints de schizophrénie, un phénomène de dérision et de discrimination et constitutif comme tel d’une atteinte à la dignité ". * Communiqués précédents et extraits des décisions de justice sur le site www.unafam.org contact presse : Anne Pierre-Noël

plus d'informations, lien ou format PDF pour impression

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation MARTINIQUE 972 - Région département d'outre-mer
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales